Verbes irréguliers

Identifier quelques formes déviantes et comprendre toutes les formes verbales d’un coup d’oeil

Comme déjà souligné, le Vocabulaire fondamental du Plurilinguisme Roman (VFPR) et son application d’apprentissage EuroComDidact ToGo sont de puissants outils pour promouvoir le multilinguisme roman, en particulier quant à la compétence réceptive. Grâce à la construction scientifiquement contrôlée du vocabulaire, la transparence et/ou l’opacité sérielles entre les langues cibles – français, italien, portugais, espagnol – sont des catégories importantes pour l’analyse didactique de l’input lexical. L’objectif est d’améliorer l’efficacité de l’apprenant à acquérir des langues romanes. Cet objectif s’applique, bien sûr, aussi aux verbes.

Comme les glossaires traditionnels, le VFPR enregistre les verbes sous leur forme infinitive. L’inconvénient inévitable dans la perspective de la didactique du plurilinguisme saute aux yeux : une restriction considérable de la transparence intra-sérielle. Voilà deux exemples : La forme infinitive d’es. querer (aimer) est morphologiquement assez éloignée de ses formes conjuguées : présent indicatif, 1ière personne du singulier : quiero; pretérito perfecto simple: 1ière personne: quise, 2ième: quisiste. En français, on trouve le verbe être avec des « irrégularités »: suis, es, est, est, fut, fûmes, allions…. En ce qui concerne les formes conjuguées d’es. querer, il suffit d’être familier avec seulement trois formes pour en comprendre 36. Cela donne une idée de l’efficacité virtuelle de l’apprentissage basé sur l’intercompréhension dans le domaine des verbes dits « irréguliers ».

Toutes les langues romanes connaissent trois types de conjugaisons, catégorisées par les terminaisons des infinitifs :

Les quatre langues cibles suivent le même schéma de conjugaison : extension du radical ou de l’infinitif d’un signe personnel (c.-à-d. fr. aim-ons, pt. pul-o), souvent en combinaison avec une indication de temps ou de mode (fr. aim-i-ez, it. lava-v-i, pt. chama-v-a, es. anda-b-a, me permit-a-n). En italien, une forme étendue par -sc- est également possible (finisco, finisci…; capisco, capisci, capisce, mais 5. capiamo,…, 6. capiscono). Les verbes réguliers maintiennent donc le même thème dans toutes les personnes, les temps et les modes ; les verbes « irréguliers », en revanche, modifient le « radical » (essere: sono, sei, siamo...).

Les explications suivantes supposent que les utilisateurs d’EuroComDidact ToGo connaissent les règles fondamentales de la conjugaison romane qu’ils ont déjà acquises avec la première langue néo-latine. Aucune autre explication détaillée au niveau de la conjugaison ne sera donc faite.

Une liste complète des formes verbales peut être trouvée et téléchargée gratuitement. Les formes balisées signalent des bases de transfert dont les connaissances permettent d’identifier toutes les variantes du verbe concerné :

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail