Apprendre

« If I had to reduce all of educational psychology to just one principle, I would say this:
The most important single factor in influencing learning is what the learner already knows. »
 
(David P. Ausubel: Educational Psychology. A Cognitive View. New York: Holt, Rinehart and Winston, 1968, p. vi).

Destinataires: Apprenants tous niveaux

Apprendre les langues avec plaisir et succès, maintenir et élargir les compétences linguistiques est un savoir-faire qui se résume dans le terme de la compétence d’apprentissage de langues. Dans une Europe multilingue, c’est une compétence utile tout au long de la vie. Joan Rubin a résumé le « bon apprenant de langues » en quelques points seulement. De nombreux conseils peuvent être trouvés dans les portfolios européens de langues.

Ce que charactérise un bon apprenant de langues varie d’individu en individu (Riemer 1997). Néanmoins, il y a quelques caractéristiques communes. Il s’agit de « variables interagissantes » dont :

Motivation: Les apprenants doivent vouloir apprendre la ou les langues cibles. Leur motivation peut être intrinsèque, c’est-à-dire intégrative par rapport au groupe linguistique cible, ou extrinsèque et plutôt instrumentale, principalement causée par l’environnement social originaire de l’individu. Dans le premier cas, la communication (utilisation) dans la langue cible est clairement au premier plan et la sympathie pour la société cible est forte, dans le deuxième, c’est l’utilité de savoir la langue cible dans le groupe originaire qui domine. Bien sûr, la séparation entre les deux types de motivation n’est pas toujours stricte.

Sensibilisation à l’apprentissage: Les bons apprenants observent leur propre façon d’apprendre. Ils se fixent des objectifs et enregistrent ce qu’ils font/doivent faire pour atteindre un résultat visé. Ils sont attentifs à ce qui cause leur succès d’apprentissage ou un  échec relatif – et ils en tirent des conclusions. Dans cet esprit, ils conçoivent un plan d’apprentissage. Les points de référence pour l’autosurveillance sont les suivants :

  • Quelles sont mes connaissances d’ores et déjà disponibles et pertinentes pour l’apprentissage ? À l’égard de la méthodologie et de l’autogestion ? …de la langue cible? …du plurilinguisme visé? Comment puis-je utiliser ces connaissances ? Comment assurer la durabilité?
  • Quels sont mes objectifs d’apprentissage dans les domaines de la compréhension orale, de l’expression orale (interculturelle), de la compréhension de lecture, de l’écriture? Quelles méthodes choisir pour réaliser quoi?
  • Quels sont mes objectifs d’apprentissage dans le domaine de la connaissance de la langue (grammaire, vocabulaire, communication, etc.), de l’apprentissage de langues ?
  • Comment puis-je améliorer ma motivation ?
  • Comment puis-je contrôler mon plan d’apprentissage et son application ?

Claudia Riemer: Individuelle Unterschiede im Fremdsprachenerwerb: eine Longitudinalstudie über die Wechselwirksamkeit ausgewählter Einflussfaktoren. Baltmannsweiler: Schneider-Verlag Hohengehren 1997.
Georges Androulakis, Christine Beckmann, Christiane Blondin et al.: Pour le multilinguisme: exploiter à l’école la diversité des contextes européens : résultats d’une étude internationale. (Septembre 2007).

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail